Programme Journées d'Etudes

Programme de la journée d'étude

Les 18 et 19 juin 2020, l’EEIGM et l’association des diplômés organisent les premières journées d’études EEIGM Alumni avec un double objectif :

  • Rassembler et réunir à Nancy les ingénieurs EEIGM autour d’une rencontre conviviale
  • Proposer des conférences sur les derniers développements scientifiques et innovations dans le domaine du génie des matériaux.

 

Jeudi 18 juin 2020

17h30 : Conférence inaugurale – Intelligence artificielle, internet des objets : le rôle des nanomatériaux ! (Stéphane MANGIN, professeur des universités à l’université de Lorraine, membre de l’Institut Universitaire de France, membre de l’Académie Lorraine des Sciences, membre de l’American Physical Society, membre du conseil scientifique de l’Office Parlementaire d’évaluation des Choix Scientifiques et Technologiques)

Depuis 2009, Stéphane MANGIN est responsable scientifique du projet Tube Daνm (Dépôt et Analyse sous Ultravide de nano Matériaux), un équipement unique au monde de 70 mètres de long. Ce tube permet à des chercheurs et des entreprises de travailler sous ultravide pour tirer profit des propriétés de matériaux dans ces conditions particulières.

19h30 : Dîner de gala

Vendredi 19 juin 2020

9h00 : Développement récent de biomatériaux submicroniques pour la délivrance de principes actifs (Jean-Luc SIX, professeur des universités à l’université de Lorraine, EEIGM et Laboratoire de Chimie-Physique Macromoléculaire)

La vectorisation des principes actifs permet d’accroître l'efficacité des traitements thérapeutiques, anticancéreux par exemple.

Cette vectorisation repose sur l'encapsulation d'un principe actif dans des nanovecteurs de plus en plus sophistiqués. Mais comment concevoir des nanovecteurs biocompatibles ou biodégradables pour ensuite les injecter dans le corps humain? Comment modifier leur forme? Comment modifier leur surface pour améliorer leur adhésion aux cellules à traiter? Comment contrôler la libération du principe actif ou la déclencher sur le site à traiter? 

Cette conférence apportera quelques réponses en exposant des exemples récents de recherches menées au LCPM dans l'équipe de J-L. Six

10h30 : Relations microstructures-propriétés et micromécanismes de déformation des polymères et nanocomposites (Marc Ponçot, maître de conférences HDR à l’université de Lorraine (Mines Nancy et Institut Jean Lamour))

Les matériaux polymères et composites sont de nos jours une des solutions les plus pertinentes pour répondre au cahier des charges toujours plus exigeant des industriels dans des domaines d’applications variés allant du bâtiment à l’automobile en passant par l’aéronautique, le biomédical et le sport.

Leurs propriétés mécaniques sont reliées à leur microstructure qui peut évoluer au cours de leur utilisation dans leurs applications finales ou de leur vieillissement dans les conditions usuelles de sollicitation. La prévision et la prise en compte de ces évolutions de la microstructure, qu’elles soient dues à la déformation elle-même ou à des agressions extérieures (UV, humidité, irradiation, gaz, électricité…) restent des défis fondamentaux à relever pour lesquels le monde industriel reste très demandeur.


 

12h00  : Déjeuner

 

13h30  : Le brasage céramique/métal et fonctionnalisation des surfaces (Léo PORTEBOIS, responsable de la Halle des matériaux EEIGM)

La Halle des Matériaux de l’EEIGM est un centre de développement et de transfert technologique qui mène des activités dans le domaine du transport (aéronautique, aérospatial, automobile), de l’énergétique (production et stockage d’énergie) et de l’advance manufacturing (fabrication additive).

Le présent exposé décrira d’une part l’assemblage céramique / métal par brasage sous vide et d’autre part les procédés innovants récemment développés afin de revêtir des architectures internes de pièces complexes par l’utilisation de suspensions.

15h00 : Les traitements de surfaces comme voie efficace et soutenable de modification des propriétés fonctionnelles (David HORWAT, professeur des universités à l’université de Lorraine, EEIGM et Institut Jean Lamour)

Au cours de l’évolution, les espèces biologiques ont modifié la surface de leur peau, écailles, poils, et plus généralement leurs interfaces avec l’environnement afin d’optimiser leur adaptation à leur milieu. L’observation de la nature nous invite à nous inspirer de sa (très) longue expérience afin  d’ajuster les performances de matériaux ou objets en modifiant leur propriétés de surfaces. Les matériaux interagissent avec leur environnement par leur surface. Ainsi, modifier les caractéristiques de surface d’un objet offre un levier puissant pour lui conférer une ou plusieurs fonctions à moindre coût énergétique et en matière première. Cette conférence se place dans ce contexte. Elle introduit tout d’abord les principales familles de traitements de surfaces en en dégageant les avantages et inconvénients. Ensuite, elle aborde différentes stratégies émergentes de traitements de surfaces particulièrement efficaces pour manipuler les propriétés fonctionnelles des matériaux. Elles seront mises en perspectives de façon à faire émerger les étapes nécessaires à leurs démocratisation, notamment en les comparant aux méthodes aujourd’hui répandues dans l’industrie.