Descriptif V.I.E.

Le V.I.E. ou Volontariat International en Entreprise, est un choix de début de carrière relativement populaire chez les ingénieurs EEIGM puisque selon les promotions, 10 à 15% des diplômés effectuent un V.I.E. L'avantage est double : ce type de mission est dédié aux jeunes diplômés (la limite d'âge est fixée à 28 ans) et se déroule toujours à l'étranger. 

  1. Information générale – le V.I.E, c’est quoi ?

Le volontariat international en entreprise s'apparente à un service civique, effectué à l'étranger (au moins 200 jours/an). Les volontaires se voient confier une mission ayant pour objectif d'aider les entreprises françaises à se développer à l'international.

  1. Type de V.I.E. :

Le but premier de ce volontariat est de participer à l"internationalisation de l'activité économique des entreprises et du savoir-faire français". Les types de missions proposés sont généralement :

  • Etude et prospection de nouveaux marchés à l'international

  • Renfort, technique ou commercial, d'équipes locales sur place

  • Recherche de partenaires, agents ou distributeurs

  • Création et mise en place de structures locales 

 

  1. Les conditions pour postuler

La procédure du V.I.E. est ouverte aux :

  • Français(e)s âgés de 18 à 28 ans, ayant fait leur journée d'appel de préparation à la défense
  • Ressortissant(e)s des Etats membres de l'Espace Economique Européen

 

  1. Durée de la mission et indemnités

La durée de la mission est comprise entre 6 et 24 mois, et ne peut être fractionnée. Il est possible de renouveller la mission une fois, dans la limite des 24 mois.

Le volontaire ne perçoit pas de salaire, mais bénéficie d'une indemnité destinée à vivre sur place (nourriture, logement, transport, ...). Le montant de l'indemnité dépend du pays dans lequel la mission sera effectuée ; tous les volontaires vivant dans le même pays perçoivent la même indemnité, quelque soit le type de mission et l'etnreprise pour laquelle ils travaillent. 

 

  1. La procédure de candidature

Quelque soit la mission et l'entreprise, toutes les candidatures sont étudiées par Ubifrance, (l'Agence française pour le développement international). Pour postuler, il suffit de déposer sa candidature sur www.civiweb.com.

C'est également sur ce site que vous trouverez la liste des VIE à pourvoir, et des conseils, astuces, et les réponses à la plupart des questions. 

Une fois votre candidature transmise à l'entreprise, vous serez contacté par les responsables des ressources humaines de l'entreprise pour laquelle vous avez postulé et le recrutement sera basé sur un recrutement standard. Si votre candidature est retenue, c'est l'entreprise qui, en partenariat avec Ubifrance, se chargera des démarches administratives (par exemple pour l'obtention d'un visa, permis de travail, ...)

 

  1. Les formalités avant le départ

Avant et après la maission,  le volontaire est soumis à un examen médical, attestant de son aptitude physique pour l'accomplissement de la mission. La visite médicale avant de partir permettra par exemple de vérifier que vos vaccins sont à jour en cas de départ pour une destination exotique. 

Il vous sera également demander de participer à une demi journée de formation à Paris avec d'autres volontaires partant le même mois que vous.

L'entreprise prendra en charge le transport aller/retour de votre mission, ainsi que les frais liés au transport de vos bagages.

Dans les premiers jours qui suivent votre arrivée, il faut prendre contact avec le bureau Ubifrance du pays concerné, afin de leur transmettre vos coordonnées. et leur adresser un rapport d'installation.

 

  1. Avantages du V.I.E.

C'est un contrat exclusivement réservé aux jeunes diplômés, qui souhaitent poursuivre leur aventure à l'étranger. La plupart des démarches administratives avant le début de mission sont allégées; l'entreprise paye le voyage aller/retour, et peut apporter son aide pour la recherche d'un logement. Le salaire perçu est généralement assez confortable, et le volontaire est exonéré d'impôts sur le revenu. La plupart des missions sont assez intéressantes, et une grande autonomie est laissé au volontaire, notamment dans les cas où l'entreprise n'a pas de site dans le pays (dans ce cas, le volontaire est installé dans une structure d'accueil). Enfin, le volontaire dispose gratuitement d'une protection sociale (assurance maladie, ...) et d'une couverture complémentaire en cas d'hospitalisation ou de rapatriement par exemple.